INSTANT

INSTANTS

« Qu’il photographie des roches, un déchet, ou un papillon, Michel Monteaux s’emploie à révéler un processus d’unité, et à suivre un ensemble de métamorphoses… Tout est donc flux, présence, tissage, les éléments vivent ensemble, dans un équilibre général où la singularité de chacun consonne avec le tout d’une composition les accordant intimement.

Le choix du polaroid pour certaines images permet d’avoir de la même prise de vue, deux images au rendu différent. L’impression sur le polaroid est assez proche de la réalité visible. Le négatif de l’instantané révèle un aspect  de l’image très différent et modulable. Ainsi au même instant la matière capte le même sujet de deux manières distinctes et aléatoires.

« J’interroge les liens unissant mystérieusement les êtres à leur environnement, proche ou lointain, et les ordres symboliques les rapprochant. » …l’artiste lève un espoir considérable : et si jusqu’à présent nous n’avions presque rien compris de notre inscription dans le monde, de ce qui fait apparaître et mouvoir les dix mille êtres ? »

Michel Monteaux tente ainsi de constituer un ensemble harmonieux d’«images »hors catégories bien définies, proposant une place plus importante au mystère qu’au sujet en lui même. »

 

Fabien Ribery

 

 

“Whether he photographs rocks, waste, or a butterfly, Michel Monteaux strives to reveal a process of unity, and to follow a set of metamorphoses… Everything is therefore flow, presence, weaving, the elements live together, in a general equilibrium where the singularity of each one is consonant with the whole of a composition which accords them intimately. 

 The choice of the polaroid for certain images allows to have from the same shot, two images with different rendering. The print on the polaroid is quite close to visible reality. The negative of the snapshot reveals a very different and flexible aspect of the image. So at the same moment the material captures the same subject in two distinct and random ways. 

 « I question the links mysteriously uniting beings with their environment, near or far, and the symbolic orders bringing them together. « … the artist raises considerable hope: what if until now we had understood almost nothing of our inscription in the world, of what makes the ten thousand beings appear and move?  » 

Michel Monteaux thus attempts to constitute a harmonious set of « images » outside well-defined categories, offering a more important place to the mystery than to the subject.”

 

Fabien Ribery

 

 

Tirages en vente sur commande. Prints available on order.